recto colite ulcéro

recto colite ulcéro

La recto colite ulcéro hémorragique ou RCUH, est une maladie inflammatoire chronique du côlon, pouvant s’accompagner de manifestations extra-digestives.

NetPilote création de site internet comité d'entreprise experts en sites dynamiques.

Accueil > Pourquoi une stomie ? > RCUH
jeudi 22 octobre 2020
La Recto Colite Ulcéro Hémorragique

Présentation

La recto colite ulcéro hémorragique est une maladie inflammatoire du côlon d’étiologie inconnue pouvant s’accompagner de manifestations extra-digestives.

La RCUH est une affection chronique pouvant évoluer toute la vie.

Retour en haut de page
Les symptômes Recto Colite Ulcéro Hémorragique

Les symptômes principaux les plus fréquents sont :

  • Diarrhée avec ou sans douleurs abdominales.
  • Diarrhée avec émissions de mucosités (glaires) et/ou rectorragies.
  • Douleurs abdominales violentes.
  • Altération de l’état général.
  • Tenesme (faux besoins).
  • Amaigrissement.
  • Fatigue.
  • Perte d’appétit.
  • Fièvre parfois élevée.
Retour en haut de page
Dépister la Recto Colite Ulcéro Hémorragique

Les examens effectués pour déceler la RCUH sont :

  • Radiographie de l’abdomen.
  • Le lavement baryté.
  • L’endoscopie.
  • La rectoscopie.
  • La biopsie.

Attention la coloscopie est contre indiquée

Retour en haut de page
Les poussées de la Recto Colite Ulcéro Hémorragique

Une très petite partie (10%) des premières poussées présentent une rémission allant de 10 à 15 ans.
Il existe une forme mineure qui ne s’accompagne pas d’un amaigrissement important, sans fièvre et avec uniquement quelques selles sanguinolentes lentes. Les douleurs abdominales ne sont pas trop fortes pour ces patients, dont le diagnostic ne sera pas toujours effectué.

Environ 80% des malades présentent des poussées émaillées de rémission dont la durée est plus ou moins importante. Ces patients souffrent d’une forme de recto colite ulcéro hémorragique de gravité moyenne se caractérisant par une perte de poids et une température légèrement élevée. Ils présentent par ailleurs des douleurs de l’abdomen et environ 4 à 6 selles par 24 heures. Ils sont susceptibles d’évoluer vers une aggravation des poussées, et pour quelques-uns d’entre eux une rémission dont la durée est variable.

Pour 20% des patients, il est nécessaire d’intervenir chirurgicalement lors de poussée grave. En ce qui concerne la mortalité, celle-ci est relativement faible et le plus souvent secondaire à une hémorragie importante ou à une dégénérescence cancéreuse.

Certains malades présentent une recto colite ulcéro hémorragique culminante, tout particulièrement des enfants et des adultes jeunes. Dans ce cas, les évacuations de selles sont incessantes, la température est élevée, l’état général s’altère de façon importante.
Ils présentent un amaigrissement rapide et des lésions s’étendent généralement à l’ensemble du côlon.

Retour en haut de page
Les complications de la Recto Colite Ulcéro Hémorragique

  • Les fistules : communications anormales entre un abcès et la peau.
  • Les fistules anales : ulcération de la muqueuse de l’anus.
  • Sténose : diminution du calibre des intestins.
  • Perforation : survenant dans les formes sévère de RCH.
  • Colectasie : dilatation du côlon.
  • Cancer du côlon : il touche les patients présentant une atteinte étendue de la muqueuse, ou ceux qui présentent une évolution depuis de très nombreuses années.
  • Mégacôlon toxique : il s’accompagne d’une dilatation très importante du côlon due à une atteinte de l’innervation susceptible d’entraîner une paralysie de la musculation du côlon.
  • Hémorragies digestives basse : le plus souvent associés à une perforation.
Retour en haut de page
Les traitements de la Recto Colite Ulcéro Hémorragique

  • Le repos.
  • Les traitements de la diarrhée (avec prudence).
  • Le régime alimentaire (comme pour la diarrhée).
  • L’utilisation de la cortisone lors des poussées, soit sous forme de comprimés, soit sous forme de lavement avec hydrocortisone. L’utilisation de la cortisone se fait également par voie intraveineuse.
  • La sulfasalazine ou mésalazine est utilisée dans les formes dont l’évolution est rapide.
  • L’utilisation des immuno suppresseurs est controversée. Néanmoins, ils sont utilisés quand les corticoïdes sont mal supportés.
  • Il est parfois utile d’avoir recours aux transfusions sanguines quand il existe une anémie importante.

Les traitements médicaux sont capable de traiter les poussées de la maladie et de maintenir une rémission prolongée mais ne permettent pas de guérir la maladie, alors que le traitement chirurgical à pour but d’enlever l’ensemble de la muqueuse colo rectale malade ou susceptible de le devenir.

A l’inverse de la maladie de Crohn, le traitement chirurgical peut prétendre assurer la guérison définitive de la RCUH.En cas de cortico résistance, de cortico dépendance et des poussées fréquentes et durable il est conseillé de se faire opérer pour une RCUH.

Trois interventions chirurgicales sont possibles dans cette maladie :

  • La coloprotectomie totale suivie d’une anastomose iléo-anale.
  • La colectomie totale avec anastomose iléo-rectale.
  • La coloprotectomie totale avec iléostomie définitive.
Retour en haut de page