santé français inquiets

santé français inquiets

Les Français inquiets pour l’accès aux soins. Les assurés sont pessimistes pour leur couverture maladie et jugent l’accès à la santé menacé par la pén

NetPilote création de site internet comité d'entreprise experts en sites dynamiques.

Accueil > Accueil > Actualités
dimanche 16 juin 2024
Actualités Stoma Ilco

Santé - Français inquiets pour l'accès aux soins - France

Jeudi 8 avril 2010


Les Français inquiets pour l’accès aux soins

Les assurés sont pessimistes pour leur couverture maladie et jugent l’accès à la santé menacé par la pénurie de médecins ou du fait du coût des soins. L’étude CISS-LH2 suggère aussi que les assurés sont majoritairement favorables à la limitation de la liberté de l’installation, à l’encadrement du revenu des blouses blanches et aux délégations de tâches vers les paramédicaux.

Si Nicolas Sarkozy avait connu ces résultats avant de se rendre aux États-Unis, peut-être se serait-il montré plus discret sur les vertus du système de soins français vis-à-vis de son homologue américain... Quoiqu’effectivement usagers d’un des meilleurs systèmes de soins, les Français sont en effet inquiets pour leur protection sociale et leur accès aux soins. C’est du moins ce que tend à prouver une « consultation en ligne »* commandée par le Ciss (collectif de patients) à l’institut LH2 et dont les principales conclusions ont été révélées vendredi 2 avril.

Côté couverture maladie, tout fout le camp ! Sept Français sur dix considèrent que leur système de santé ne garantit plus un « égal accès aux soins, quel que soit le revenu de chacun » et la même proportion n’est pas du tout d’accord (28 %) ou plutôt pas d’accord (41 %) quand on lui dit que la Sécu « prend très bien en charge les dépenses de santé ». Sur le même thème, 84 % des répondants estiment que les choses vont de mal en pire et que « depuis quelque temps, les frais de santé sont moins bien remboursés par la Sécurité sociale et davantage par les mutuelles. » Inutile de préciser que, dans ce contexte, la quasi-totalité de nos concitoyens juge « indispensable » (86 %) ou « important » (12 %) le fait d’avoir une complémentaire santé. Même si, sur ce sujet, personne n’est dupe : 8 assurés sur 10 ont le sentiment que le coût de leur mutuelle a augmenté ces dernières années.

Trop de dépassements, pas assez de médecins

Côté accès aux soins, les Français sont sévères aussi. 74 % ont déjà eu la désagréable surprise de voir baisser la prise en charge de son médicament, 65 % ont déjà été confrontés à un dépassement d’honoraire chez un médecin. Et quand on leur suggère que les « les médecins ne sont pas assez nombreux dans certaines régions », presque tous (93 %) sont « plutôt d’accord » (28 %) ou même tout à fait d’accord (65 %). L’unanimité est presque la même (84%) pour dire qu’il est «difficile de consulter un médecin la nuit ou le week-end» ou pour convenir (92%) qu’il n’y a pas assez d’Ephad ou de structures de soins de suite. Toujours avec la même méthode (d’accord/pas d’accord sur des affirmations), la «consultation en ligne» CISS/LH2 fait dire aux Français que décidemment les médecins n’accordent «pas assez d’importance à la prévention (30% d’accord, 40% plutôt d’accord) ou «prescrivent trop de médicaments» (51%).

Concernant la coordination des soins, on notera que les Français se jugent bien orientés, en tout cas du généraliste vers le spécialiste (69%), mais ils sont un peu moins nombreux (56%) à percevoir de façon positive la relation entre médecine de ville et médecine hospitalière. Comment améliorer la coordination ?

D’abord en «donnant au médecin traitant un vrai rôle de coordination (39% des réponses), ensuite en multipliant les maisons de santé (33%), enfin en développant l’informatisation des données de santé (25%). Sans suprise, c’est sur des solutions assez radicales que les assurés majoritairement s’accordent sur les sujets qui fâchent: il ressort de cette enquête que les trois quarts des Français souhaitent qu’on limite la liberté d’installation des médecins (76%) et un même pourcentage se prononce aussi pour «encadrer davantage la rémunération des médecins.»

Dans un autre ordre d’idées, il faudrait « contraindre davantage les médecins à respecter les recommandations» (57%) et «transférer certains actes médicaux» des médecins vers les paramédicaux (57%).

*Enquête proposée par internet sur le mode du volontariat: 4219 personnes ont répondu en ligne entre le 16 novembre 2009 et le 31 janvier 2010. LH2 souligne que parmi les réponses il y a une surpreprésentation "non négligeable" des personnes malades liées aux associations du CISS.

legeneraliste

http://www.legeneraliste.fr

STOMIE FR
Retour en haut de page
En bref !
23/05/2011 + Vidéocapsules pour explorer le côlon - France
Des vidéocapsules pour explorer le côlon. Les vidéocapsules, utilisées depuis une dizaine d'années pour examiner l'intestin grêle, sont en train...
19/05/2011 + Cancer du colôn : L’aspirine n’a pas fini de nous surprendre !
Les chercheurs lui découvrent de nouvelles vertus à l'aspirine.
18/05/2011 + Cancer du côlon : une heure d’exercice par semaine pour réduire le risque
L'exercice physique pourrait contribuer à réduire les risques de cancer du côlon.
17/05/2011 + La vie de bureau doublerait le risque de cancer du côlon
Selon une étude australienne, la vie de bureau doublerait le risque de cancer du côlon
16/05/2011 + Maladie de Crohn - Une marche pour joindre l'utile à l'agréable - Saint-Hilaire-de-Lusignan - France
Une rendonnée dont les bénéfices seront versés à l'association François Aupetit
15/04/2008 - France : Bachelot critique Leclerc
Les magasins Leclerc se disent prêt à casserles prix en pharmacie, Roseline Bachelot, Ministre de la santé critique..
14/04/2008 - France : Franchises médicales: « Il faudrait choisir entre vivre et respirer »
L’appel d’Éric Taillandier à venir manifester contre la franchise médicale n’est pas une simple position de principe
13/04/2008 - Un médecin suspendu pour des honoraires trop élevés
Un médecin qui demandait 75 euros pour une consultation et 150 euros de dédommagement car le patient ne s'était pas présenté, a été suspendu par...
12/04/2008 - Après le cancer, «le placard»
Discrimination. Au travail ou en famille, le malade peut être mal accueilli.
11/04/2008 - Les probiotiques au secours des intestins
La consommation de probiotiques est une mesure sécuritaire pour prévenir la diarrhée associée aux antibiotiques, selon une étude de l’hôpital...
09/04/2008 - Coiffeur : un métier à risque de cancers ?
Selon une étude publiée dans la revue scientifique The Lancet Oncology, les coiffeurs pourraient encourir un risque accru de cancer en raison des...
08/04/2008 - Canada : Un traitement contre le cancer de la prostate pour 22 000 $
Une clinique privée de Montréal offre un nouveau traitement contre le cancer de la prostate pour 22 000 $.
07/04/2008 - 400 millions de factures impayées aux hôpitaux.
Les hôpitaux sont de plus en plus souvent confrontés à des patients qui ne paient pas leurs factures.
06/04/2008 - Le ticket modérateur de plus en plus cher.
Le ticket modérateur, à charge des patients, est toujours plus élevé, et atteint aujourd'hui la proportion de 26%.
05/04/2008 - Les hôpitaux plus durs que la loi euthanasie
Trois quarts des hôpitaux se montrent plus sévères que les règles imposées par la loi sur l'euthanasie.
04/04/2008 - France : Chirurgie publique : une plaie ouverte
Le secteur est en crise ouverte alors que plus de 60 % des interventions se font dans le privé.
03/04/2008 - Améliorer la qualité des soins en médecine générale.
Le Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE) formule vendredi des propositions pour améliorer la qualité des soins en médecine générale.
01/04/2008 - Euthanasie bientôt étendue aux enfants
L'Open Vld annonce de nouvelles initiatives en vue d'étendre la loi sur l'euthanasie aux enfants et aux personnes âgées en état de démence,...
31/03/2008 - Urologie
Cet ouvrage de cours synthétique traite l'ensemble des items d'urologie figurant au programme de DCEM2-DCEM4.
30/03/2008 - France : Les handicapés défilent pour un "revenu décent"
Plus de 25.000 handicapés, malades ou invalides sont attendus cet après-midi à Paris pour une marche vers l'Elysée.
Retour en haut de page