france maladies nosocomiales

france maladies nosocomiales

80 % des établissements de santé contrôlés ont de bonnes performances. Mais il reste des points noirs.

NetPilote création de site internet comité d'entreprise experts en sites dynamiques.

Accueil > Accueil > Actualités
samedi 27 février 2021
Actualités Stoma Ilco

France : Maladies nosocomiales - Amélioration de la situation.

Vendredi 15 février 2008

La lutte contre les maladies nosocomiales s'est améliorée, selon le classement publié mercredi par le ministère de la Santé et réalisé sur la quasi-totalité des 2 800 établissements de soins de notre pays. Cependant, «ces résultats sont encore perfectibles», a estimé mercredi Roselyne Bachelot, le ministre de la Santé, en commentant ces chiffres. Ce classement a été rendu public mercredi soir sur le site Internet du ministère. Les établissements sont tenus de communiquer leur notation en interne et aux représentants des usagers. Public, ce classement permet des comparaisons.

Rançon du progrès médical, les maladies infectieuses contractées à l'hôpital ont augmenté avec la multiplication des actes «invasifs» : sondes urinaires ou trachéales, pose de cathéters, etc. Avec 4,97 % de patients touchés par une infection nosocomiale, ces résultats sont parmi les meilleurs en Europe où les pourcentages se situent entre 4,9 et 8,5 %.

Le panel des établissements contrôlés est très large : il va des centres hospitaliers universitaires aux hôpitaux locaux, en passant par les cliniques privées, les centres de dialyse ou les centres de lutte contre le cancer. Près de 80 % de ces établissements ont de bonnes voire de très bonnes notes. Ils sont classés A ou B (sur un tableau qui va de A à F) selon «l'indice ICALIN» (indicateur composite d'activités de lutte contre les infections nosocomiales). Un sigle un brin abscons qui reflète le niveau d'engagement de l'établissement de santé dans sa lutte contre ces infections (1). Seuls 1 % figurent en bas de tableau.

Concernant la surveillance des infections après une intervention chirurgicale, la situation s'est améliorée : 72 % des établissements l'ont mise en place. «Mais les résultats sont encore en deçà de l'objectif de 75 % fixé par le plan 2005-2008», a déclaré la ministre, ajoutant qu'«elle va pénaliser ceux qui ne l'effectuent pas».

«Chacun l'a bien compris, le présupposé essentiel de la confiance qu'il convient de préserver, c'est la sécurité», a insisté Roselyne Bachelot. À cet égard, les infections nosocomiales ostéo-articulaires complexes, qui recouvrent des infections sur prothèse ou sur matériel d'ostéosynthèse et les infections post-traumatiques, suscitent une inquiétude particulière en raison des séquelles induites. 2 000 à 2 500 cas sont relevés chaque année. La moitié d'entre eux sont obligés d'arrêter définitivement leur activité professionnelle à la suite d'une infection profonde. L'autre moitié est obligée de s'arrêter de travailler deux ans en moyenne. Pour garantir une expertise et une prise en charge de qualité de ces infections ostéo-articulaires, dix centres vont être créés et répartis sur le territoire. Pour un budget total d'1,5 million d'euros.

Journée de sensibilisation

Pour la première fois, un nouvel indicateur rend compte de l'implication des établissements en matière de bon usage des antibiotiques. Ce point est particulièrement importa nt. Car la lutte contre ces infections doit tendre à ce que les bactéries responsables ne soient pas multirésistantes aux antibiotiques (comme par exemple certains staphylocoques dorés).

Enfin, Mme Bachelot insiste tout particulièrement sur l'hygiène des mains, qui doit constituer une règle d'or de la pratique soignante en milieu hospitalier. Mais, pour l'instant, l'utilisation de solutions hydro-alcooliques, destinées à améliorer l'hygiène des mains, est encore trop peu répandue. Seuls 12 % des établissements sont classés A ou B sur ce critère.

Une journée de sensibilisation à ce propos aura lieu le 23 mai prochain. (1) www.icalin.sante.gouv.fr et au 0820 03 33 33, pour répondre aux demandes d'information des usagers.

Catherine Petitnicolas - www.lefigaro.fr

Retour en haut de page
En bref !
23/05/2011 + Vidéocapsules pour explorer le côlon - France
Des vidéocapsules pour explorer le côlon. Les vidéocapsules, utilisées depuis une dizaine d'années pour examiner l'intestin grêle, sont en train...
19/05/2011 + Cancer du colôn : L’aspirine n’a pas fini de nous surprendre !
Les chercheurs lui découvrent de nouvelles vertus à l'aspirine.
18/05/2011 + Cancer du côlon : une heure d’exercice par semaine pour réduire le risque
L'exercice physique pourrait contribuer à réduire les risques de cancer du côlon.
17/05/2011 + La vie de bureau doublerait le risque de cancer du côlon
Selon une étude australienne, la vie de bureau doublerait le risque de cancer du côlon
16/05/2011 + Maladie de Crohn - Une marche pour joindre l'utile à l'agréable - Saint-Hilaire-de-Lusignan - France
Une rendonnée dont les bénéfices seront versés à l'association François Aupetit
14/06/2007 - Décès du docteur André Wynen.
Le docteur André Wynen, et ancien président de l'Association belge des Chambres syndicales des médecins est décédé ce dimanche à l'hôpital...
14/06/2007 - Hôpital St-Pierre en infraction sur la législation linguistique
Le Comité fixe de surveillance linguistique a déclaré deux nominations de cadres non-conformes à l'hôpital St-Pierre de Bruxelles.
13/06/2007 - Opérer les entrailles en passant par la bouche.
Imaginez une chirurgie qui puisse se pratiquer sans anesthésie générale et ne laisse aucune cicatrice visible.
12/06/2007 - Les moyens financiers du Fonds Amiante sont à présent définis.
Le Moniteur Belge a publié ces arrêtés royaux dans son édition du 29 mai dernier.
20/01/2008 - Manger mieux pour vivre plus
Deux études parues ces jours-ci démontrent l'impact de l'alimentation sur les risques de cancer et l'espérance de vie.
11/06/2007 - Facturation des suppléments chambre double, les hôpitaux accepte de ne plus facturer de suppléments
Le Ministre Demotte refinance la facturation des suppléments pour chambre doubles.
10/06/2007 - Dépistage organisé du cancer colorectal : témoignage de Vincent Dancourt, médecin coordonnateur
Dépistage organisé du cancer colorectal
09/06/2007 - Principale conférence mondiale sur le cancer à Chicago
Le congrès de l'American Society of Oncology s'est ouvert ce week-end pour faire le point sur les dernières avancées dans la prévention et le...
08/06/2007 - Une entreprise de production de vitamines de l’Allier responsable de cancer du rein.
Suite à l’observation d’un agrégat de cancer du rein parmi les salariés de cette usine, a entrepris une investigation épidémiologique à travers deux...
07/06/2007 - Discrimination pour cause de stomie - Une loi anti-discrimination : Pour qui, pour quoi ?
La philosophie de la loi est de faire cesser les comportements discriminatoires volontaires à l’égard de toute personne, notamment envers les...
19/01/2008 - Pharmacie.be / Pharma Planet : Un site pour vous informer des pharmacies de garde.
Nous sommes tous unanimes pour dire que lorsqu’on est malade, c’est souvent après 20 h.
06/06/2007 - France : Le Samedi 29 septembre 2007, 2ème Journée nationale des MICI
La deuxième journée du 29 septembre sera davantage tournée vers les professionnels de santé de première ligne (médecins généralistes, pharmaciens,...
05/06/2007 - L'imprévisible cancer de la prostate
Selon les nouvelles recherches le test utilisé pour prédire si les hommes atteints d'un cancer de la prostate sont susceptibles de développer un...
04/06/2007 - Cancer de la vessie
e nombre de cas de cancers de la vessie en France augmente. On compte aujourd'hui près de 10 000 nouveaux cas par an. Les hommes étaient jusqu'à...
03/06/2007 - Les maladies orphelines.
La Communauté européenne qualifie de « rares » les maladies touchant moins d’un cas sur 2000 habitants.
Retour en haut de page