cancer journée mondiale

cancer journée mondiale

Journée mondiale contre le cancer à Bordj Bou-Arréridj en Algérie. Faute de moyens, une minorité seulement de cancéreux de la région est du pays est t

NetPilote création de site internet comité d'entreprise experts en sites dynamiques.

Accueil > Accueil > Actualités
dimanche 16 juin 2024
Actualités Stoma Ilco

Cancer - Journée mondiale contre le cancer - Algérie

Samedi 13 février 2010


Journée mondiale contre le cancer à Bordj Bou-Arréridj


Les malades livrés à eux-mêmes

Faute de moyens, une minorité seulement de cancéreux de la région est du pays est traitée à Constantine. Sur les 35 000 nouveaux cas recensés chaque année, peu de la moitié est réellement prise en charge.

Malgré la bonne volonté et le courage du personnel du centre de soins de l’hôpital de Constantine, dont la capacité d'accueil est fort limitée, qui arrive, avec les moyens du bord, à accueillir tout de même plus de 200 malades par jour, le désarroi dans lequel se trouvent de nombreux patients atteints de cancer est manifeste.

Assis à même le sol, quelques-uns sont accompagnés. D'autres, solitaires, des sachets de médicaments et des dossiers médicaux dans la main, semblent attendre l’inconnu. Le regard figé, la fatigue et la tristesse marquent leur visage pâle et usé par la maladie. “J’attends d'avoir un rendez-vous”, s'exclame l'un d'eux. “Je n'ai pas où aller”, répond un autre d'une voix aussi fragile que son corps squelettique.

Ces patients, comme bien d'autres au centre de soins de l’hôpital de Constantine, affluent de différentes régions très éloignées de l’est du pays. Quand ils arrivent à avoir un rendez-vous ou ont la chance d'entamer un traitement (souvent ambulatoire), ils se trouvent alors obligés de faire des centaines de kilomètres pour une séance de chimiothérapie ou juste une visite médicale.

Les malades s’entassent devant la porte du centre à cause de leur grand nombre et de l’étroitesse du service, ils occupent le parking et les couloirs, attendant leur tour pour être traité. Les malades atteints de cancer, venus des quatre coins du pays, doivent parcourir des centaines de kilomètres pour consulter à Constantine ou à Alger. Ces deux villes sont les seules à disposer d'un hôpital public où des cancéreux peuvent être traités.

En Algérie, selon les estimations de l'Organisation mondiale de la santé (Oms), corroborées par des cancérologues locaux, environ 35 000 nouveaux cas de cancer sont diagnostiqués chaque année en Algérie, avec une augmentation de plus de 50% du nombre de cas depuis une décennie.

Les cas de cancer les plus fréquents chez l'homme sont le poumon et la prostate ; chez la femme, le cancer du sein et de l'utérus, tandis que chez les enfants, ils souffrent de leucémies et de lymphomes.

Avec 22% des cancéreux en Algérie, le cancer du sein occupe la première place, suivi du cancer colorectal qui représente 12% des cancers chez l’homme. Le cancer colorectal se développe lentement et de manière prévisible, il peut donc être guéri lorsqu’il est diagnostiqué dès le début.

On distingue aussi le cancer du col de l’utérus qui se situe au troisième rang avec 7,5%. Ces chiffres résultent de déductions approximatives. Faute d'un registre national du cancer, comme d'ailleurs dans la plupart des pays d'Afrique.C'est donc avec les moyens du bord que ce secteur doit mener d'autres combats prioritaires contre les nombreux maux dont souffre la population (tuberculose, mortalité périnatale et infantile…).

Conséquence :

Une minorité de cancéreux sont traités par an. Seule une infime partie d'entre eux est détectée à un stade précoce et soignée, car les moyens en radiothérapie ne suivent pas la progression de la maladie. Plus grave encore, ces moyens ne permettent la prise en charge que de 4 000 malades. Ce qui suppose que les 31 000 autres seraient livrés à leur triste sort. “La détection précoce des cancers chez nous n'est malheureusement faite que dans 10% des cas et 80% des malades consultent à un stade tardif”, affirme un radiologue.

De ce fait, l'état de la plupart des malades est désespéré. Pour le docteur Bouzerrara, gastrologue, plusieurs dépistages se font à temps. À Bordj Bou-Arréridj, par exemple, il n’y a pas de structures d’accueil pour ce genre de malades, ces derniers munis de leurs diagnostics sont obligés de se rendre, soit à Alger, soit à Constantine pour se soigner. Quant aux malades, ils souhaitent avoir un centre de chimiothérapie dans chaque wilaya pour éviter les déplacements trop fatigants et coûteux.

Pour les spécialistes, ouvrir un centre dans chaque wilaya, uniquement pour la chimiothérapie, ne demande pas beaucoup d’efforts ni un énorme budget. Il suffit d’un local et d’un médecin formé à la chimiothérapie. En attendant, insistent les spécialistes, la prévention doit être renforcée. C'est le moyen le plus efficace pour attaquer le mal à la racine.

Il faut aussi un plan national de prévention et de contrôle du cancer. Il doit avoir pour objectif de réduire la morbidité et la mortalité imputables au cancer et d'améliorer la qualité de vie des patients et de leurs proches, dans un cadre global et intégré basé sur la mobilisation sociale. Ce plan devrait avoir pour ambition d'assurer la mise en œuvre des droits des patients atteints de cancer, en proposant un programme basé sur l'impartialité et l'efficience des services, à dimension foncièrement humaine.

La stratégie d'intervention du plan porte sur plusieurs composantes, dont la prévention, le dépistage, la prise en charge, les soins palliatifs, la communication et la mobilisation, la législation et la réglementation. Il faut savoir enfin que face au manque de moyens et la peur des conséquences de la maladie, certains se tournent vers ce que l’on appelle médecine douce ou “médicament arabe”. Dans plusieurs régions, des charlatans occupent le terrain et s’enrichissent sur le dos de ces malheureux. Des traitements allant jusqu’à 30 000 DA la prise !

liberte-algerie

Chabane Bouarissa - http://www.liberte-algerie.com

STOMIE FR
Retour en haut de page
En bref !
23/05/2011 + Vidéocapsules pour explorer le côlon - France
Des vidéocapsules pour explorer le côlon. Les vidéocapsules, utilisées depuis une dizaine d'années pour examiner l'intestin grêle, sont en train...
19/05/2011 + Cancer du colôn : L’aspirine n’a pas fini de nous surprendre !
Les chercheurs lui découvrent de nouvelles vertus à l'aspirine.
18/05/2011 + Cancer du côlon : une heure d’exercice par semaine pour réduire le risque
L'exercice physique pourrait contribuer à réduire les risques de cancer du côlon.
17/05/2011 + La vie de bureau doublerait le risque de cancer du côlon
Selon une étude australienne, la vie de bureau doublerait le risque de cancer du côlon
16/05/2011 + Maladie de Crohn - Une marche pour joindre l'utile à l'agréable - Saint-Hilaire-de-Lusignan - France
Une rendonnée dont les bénéfices seront versés à l'association François Aupetit
21/06/2007 - Communiqué de Michel Dumont : Mobilisation ce soir à Bruxelles pour les infirmières bulgares.
Vous n'êtes pas sans savoir la situation des infirmières Bulgares et du Médecin Palestinien condamnés à la peine de mort en Libye accusés d'avoir...
22/01/2008 - France : Bientôt des médicaments en libre service dans les pharmacies
Ceux délivrables hors prescription pourront être vendus devant le comptoir, pour permettre aux clients de mieux comparer les prix.
20/06/2007 - Informatique et 4D réinventent les examens médicaux.
Un système informatisé mis au point par une faculté de médecine au Canada avec Sun Microsystems, présente 3.000 zones du corps humain pouvant être...
19/06/2007 - Les hôpitaux universitaires belges redoutent la fuite des cerveaux
Les médecins universitaires sont de plus en plus attirés par les salaires plus attractifs et les missions médicales moins complexes proposés par des...
18/06/2007 - Bientôt un Plan Cancer en Belgique ?
A l’instar de ce qui s’est mis en place en France depuis 2003, la Belgique souhaiterait-elle également instaurer un plan national de lutte contre le...
17/06/2007 - Espérance de vie et cancer : la Belgique obtient un très bon score
Notre pays peut se targuer d’enregistrer les meilleurs chiffres d’espérance de vie à court terme pour les cancers du gros intestin, du sein et de la...
16/06/2007 - La radiothérapie suspendue dans quatre hôpitaux après un dysfonctionnement
Le ministère de la santé a annoncé, lundi 11 juin, la suspension de l'activité de radiothérapie dans quatre centres hospitaliers universitaires à...
21/01/2008 - Opération du cancer de la prostate
La collection " Expliquez-moi, Docteur..." complète l'information donnée par votre médecin, en répondant simplement et clairement à vos...
15/06/2007 - La stomie et le cancer : Un groupe pour en parler.
Comme c’est le cas depuis plusieurs mois, le Stoma Ilco Bruxelles – Wallonie organise en collaboration avec le Fondation contre le Cancer un groupe...
14/06/2007 - Décès du docteur André Wynen.
Le docteur André Wynen, et ancien président de l'Association belge des Chambres syndicales des médecins est décédé ce dimanche à l'hôpital...
14/06/2007 - Hôpital St-Pierre en infraction sur la législation linguistique
Le Comité fixe de surveillance linguistique a déclaré deux nominations de cadres non-conformes à l'hôpital St-Pierre de Bruxelles.
13/06/2007 - Opérer les entrailles en passant par la bouche.
Imaginez une chirurgie qui puisse se pratiquer sans anesthésie générale et ne laisse aucune cicatrice visible.
12/06/2007 - Les moyens financiers du Fonds Amiante sont à présent définis.
Le Moniteur Belge a publié ces arrêtés royaux dans son édition du 29 mai dernier.
20/01/2008 - Manger mieux pour vivre plus
Deux études parues ces jours-ci démontrent l'impact de l'alimentation sur les risques de cancer et l'espérance de vie.
11/06/2007 - Facturation des suppléments chambre double, les hôpitaux accepte de ne plus facturer de suppléments
Le Ministre Demotte refinance la facturation des suppléments pour chambre doubles.
Retour en haut de page