la commission européenne

la commission européenne

La Commission européenne accuse à nouveau les grands laboratoires de gêner l'accès au marché de médicaments moins chers.

NetPilote création de site internet comité d'entreprise experts en sites dynamiques.

Accueil > Accueil > Actualités
lundi 19 avril 2021
Actualités Stoma Ilco

La Commission européenne rappelle à l'ordre l'industrie pharmaceutique.

Samedi 29 novembre 2008

Quelques jours après des perquisitions dans le secteur pharmaceutique, la Commission européenne a accusé vendredi les grands laboratoires de gêner l'accès au marché de médicaments moins chers, notamment génériques.

Ces copies de médicaments dont les brevets ont expiré sont commercialisées à des prix inférieurs à ceux de leurs modèles de marque, un argument de poids face aux déficits de beaucoup de systèmes d'assurance maladie européens.

Chaque Européen a dépensé en moyenne 430 euros en médicaments en 2007, soit un marché total pour l'UE de 214 milliards d'euros. Et le coût d'un traitement baisse de 20% l'année suivant l'apparition des génériques.

"L'entrée des entreprises de génériques sur le marché et la mise au point de nouveaux médicaments plus abordables sont parfois entravées ou retardées, entraînant des coûts substantiels pour les systèmes de soins de santé, les consommateurs et les contribuables", a affirmé la commissaire à la Concurrence Neelie Kroes.

Elle tirait les premières conclusions d'une enquête sectorielle lancée mi-janvier avec des perquisitions chez plusieurs grands groupes, dont le français Sanofi-Aventis, le suisse Sandoz (filiale de Novartis) et les britanniques GlaxoSmithKline et AstraZeneca.

Bruxelles a ensuite envoyé des questionnaires détaillés à de nombreux acteurs du secteur, des laboratoires qui fabriquent les médicaments aux pharmacies qui les vendent, en passant par des médecins, des patients, des autorités sanitaires...

Pour l'échantillon de 219 molécules examiné, le lancement plus rapide de génériques aurait permis d'économiser 3 milliards d'euros sur la période 2000-2007, estime Bruxelles, qui critique notamment "des stratégies défensives en matière de brevets".

Gagner quelques mois d'exclusivité peut rapporter gros, surtout pour un "blockbuster" - un médicament affichant plus d'un milliard d'euros de ventes annuelles.

Alors, tous les moyens sont bons, accuse Bruxelles: dépôt de brevets multiples pour une même molécule, recours judiciaires abusifs, pressions sur les autorités nationales pour empêcher l'agrément d'un générique, voire versements d'argent pour convaincre un concurrent de renoncer à un marché.

"Si je suis dans une situation privilégiée et que je sais que vous allez entrer dans mon jardin, alors j'essaye de m'entendre avec vous: vous obtenez un peu d'argent, et vous restez en dehors de mon jardin", résume Neelie Kroes.

Des "vieux mythes", rétorque la Fédération européenne de l'industrie pharmaceutique EFPIA, qui parle de "règlements à l'amiable" de litiges. Le rapport "surestime le niveau et les raisons des retards dans l'accès des génériques au marché", c'est "une occasion manquée" de s'attaquer au manque de concurrence entre médicaments génériques, juge le président de l'EFPIA, Arthur Higgins, également patron de la branche santé du concepteur de l'aspirine, l'allemand Bayer.

"Quand il y a des incitations économiques, les génériques sont sur le marché dans les quatre mois ou moins après l'expiration d'un brevet", assure-t-il. "Nous sommes favorables à un marché des génériques efficace" car ils "dégageront des économies qui pourront être réinvesties" dans d'autres produits.

Derrière la levée de boucliers de l'EFPIA, la menace est réelle: le rapport ouvre la porte à l'ouverture dans les mois qui viennent d'enquêtes de Bruxelles contre les grands laboratoires.

Mais les fabricants de génériques ont aussi du souci à se faire.

Leur leader mondial, l'israélien Teva, a eu des visites surprise d'inspecteurs de Bruxelles en début de semaine, sur des soupçons de pratiques anticoncurrentielles, tout comme le français Servier, maison mère du fabricant de génériques Biogaran.(L'Echo)

L'Echo - www.lecho.be

Retour en haut de page
En bref !
23/05/2011 + Vidéocapsules pour explorer le côlon - France
Des vidéocapsules pour explorer le côlon. Les vidéocapsules, utilisées depuis une dizaine d'années pour examiner l'intestin grêle, sont en train...
19/05/2011 + Cancer du colôn : L’aspirine n’a pas fini de nous surprendre !
Les chercheurs lui découvrent de nouvelles vertus à l'aspirine.
18/05/2011 + Cancer du côlon : une heure d’exercice par semaine pour réduire le risque
L'exercice physique pourrait contribuer à réduire les risques de cancer du côlon.
17/05/2011 + La vie de bureau doublerait le risque de cancer du côlon
Selon une étude australienne, la vie de bureau doublerait le risque de cancer du côlon
16/05/2011 + Maladie de Crohn - Une marche pour joindre l'utile à l'agréable - Saint-Hilaire-de-Lusignan - France
Une rendonnée dont les bénéfices seront versés à l'association François Aupetit
15/10/2007 - Comprendre le syndrome du côlon irritable
Ceux qui font face à des problèmes de santé et/ou qui doivent prendre des décisions concernant le traitement d'une maladie ont besoin de...
14/10/2007 - Honoraires médicaux : Absence d'accord, le patient payera
Le principal syndicat de médecins, l'ABSyM, s'apprête à boycotter les négociations médico-mut qui visent à obtenir un accord pour 2008.
14/10/2007 - Le Prix Nobel de médecine 2007 récompense la technique du ciblage de gènes.
La saison des Nobel 2007 a débuté ce 8 octobre avec l'attribution de la prestigieuse récompense à deux chercheurs pour leurs travaux sur la...
13/10/2007 - Microsoft va stocker les dossiers médicaux personnels.
Le groupe Microsoft a lancé jeudi un site où les particuliers pourront gérer et stocker leur dossier médical personnel, baptisé HealthVault,...
12/10/2007 - Amélioration du dépistage du cancer de la prostate par le test PCA3 ?
Le premier test génétique, par prélèvement d’urine, permettant de diagnostiquer un cancer de la prostate vient d’être mis sur le marché en Belgique.
11/10/2007 - Semaine européenne de la douleur du 15 au 21 octobre 2007
Depuis la nuit des temps, la douleur suscite l'interrogation de l'homme et jouit d'une certaine part de mystère dans l'esprit collectif ...
10/10/2007 - Du 22 au 26 octobre : Semaine pour la sécurité des patients.
La sécurité des patients est un concept qui a gagné en importance au cours des dernières années dans le secteur des soins de santé ...
09/10/2007 - Livre blanc sur le cancer: un plan structuré est nécessaire
La Belgique a besoin d'un plan structuré et d'une vision à long terme pour garantir à l'avenir le maintien de la qualité des soins en oncologie. Un...
08/10/2007 - Livre sur la prostate : Chirurgie de la prostate
A la base de l'urologie, la chirurgie de la prostate a connu de nombreuses évolutions liées à la progression du matériel, aux nouvelles techniques...
07/10/2007 - Cancers de la prostate et HIFU (High Intensity Focused Ultrasound).
Un traitement utilisant des ultrasons ciblés et de haute intensité (HIFU ou High Intensity Focused Ultrasound) semble donner de bons résultats contre...
06/10/2007 - Mieux comprendre nos institutions : Conseil Supérieur de la Santé
Le Conseil Supérieur de la Santé est l'organe d'avis scientifique du SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement.
05/10/2007 - Manger du poisson pourrait contribuer à réduire le risque de cancer intestinal.
Des chercheurs de l’Université de Wageningen (Pays-Bas) ont analysé quatorze études visant à examiner le lien entre la consommation de poisson et le...
04/10/2007 - A.S.M.I.C.I.S. : 1ère journée porte ouverte le 27 octobre à Casablanca.
L’Association marocaine des Spondylarthritiques, des personnes atteintes des Maladies Inflammatoires Chroniques de l’Intestin et des Stomie organise...
03/10/2007 - Double tarif pour une consultation fixée plus vite.
Une Liégeoise qui voulait prendre rendez-vous chez un orthopédiste de l'hôpital de la Citadelle, à Liège, a eu un surprise.
02/10/2007 - Inami : Prévision excédentaire de 680 millions € pour 2008
L'Inami (Institut national de maladie et invalidité) s'attend pour l'année 2008 à un excédent budgétaire de l'assurance maladie de 680 millions...
Retour en haut de page